Pourquoi " IZNOGOUD"

Mes 3 rénovations   

Voir ces rénovations 

Une quatrième va commencer !

À propos

 

Mon premier bateau, un mousse plastique du chantier Blondeau à Tours s'appelait « Némo ». En hommage à mon père qui avait comme héros le commandant du Nautilus.

Pour mon second dériveur, un 420, il a fallu trouver un nom. Et  comme je finissais toujours deuxième… Vous n'avez toujours pas compris ! Je voulais être premier à la place du premier. Tout comme ce bon vieux méchant Iznogoud qui veut être calife à la place du calife.

 

Donc va pour Iznogoud. Ce n'est pas pour cela que je vais gagner les régates ! Mais en attendant, petite satisfaction, les anglais ne comprennent pas le jeu de mot, et ne connaissent pas la BD.

 

Tous mes autres bateaux vont donc s'appeler IZNOGOUD. 420, 505, Firaball, Yole OK, catas, canoë international 10 m², Finn, habitables, et même voiliers radiocommandés, comme mes derniers bateaux, le vaurien et le Micro.

 

 

 

Je voulais être premier à la place du premier!



Une construction

 

Avec mon équipier de l'époque Philippe, dans les années 80 nous avons construit un Fireball en bois.

 

Malheureusement, j' ai perdu toutes les photos de la construction. il ne me reste plus que celle ci contre.


Champions National JET

avec Florian

Photo NR de M. F DUBUISSOU